A priori, votre furet n’a pas de raison de grossir exagérément. Si c’est tout de même le cas, il faut d’abord s’assurer auprès d’un vétérinaire que son obésité n’est pas liée à une maladie. Ceci exclus, le surpoids peut avoir deux origines, souvent liées : un excès de nourriture et un manque d’exercice physique.

Un mode de vie trop sédentaire

Si votre animal passe le plus clair de son temps enfermé, non seulement il se dépense peu, mais il y a des chances qu’il trompe son ennui en mangeant continuellement, ce d’autant plus qu’il a sa ration en permanence à disposition (comme les chats).

Si vous ne pouvez pas lui assurer davantage d’exercice physique, il convient de diminuer ou de modifier sa ration.

Changer ses habitudes alimentaires

Si vous devez réduire ou modifier sa ration journalière, il convient de le faire très progressivement . Si par exemple, vous le nourrissez avec des croquettes pour chaton, très riches en matières grasses et protéines, vous pouvez essayer de lui donner un aliment pour chat adulte ou spécifique pour furet. Il existe aussi des jouets pour chats en forme de balle contenant les croquettes : l’animal n’a pas accès directement à la nourriture, il doit faire rouler la balle pour en faire tomber les croquettes petit à petit, ce qui présente le double avantage de le faire bouger et de l’empêcher d’engloutir sa ration trop vite…

D’autre part, il faut réduire drastiquement les distributions de friandises ! Supprimez celles qui sont vraiment trop riches, comme la viande ou le fromage, et privilégiez les fruits et légumes – à donner tout de même avec parcimonie.

Améliorer son hygiène de vie

Comme chez les humains, un animal trop gros est moins enclin à bouger et à se dépenser, favorisant ainsi encore plus la prise de poids. Pourquoi ne pas essayer de motiver votre furet à bouger davantage ? Proposez-lui de nouveaux jouets, sortez-le au maximum (les furets s’habituent très bien au harnais et à la laisse !), adoptez un autre furet pour qu’ils puissent jouer ensemble…

En conclusion

Au même titre que pour l’homme, en matière de surcharge pondérale, il vaut mieux prévenir que guérir ! Assurer une alimentation équilibrée, user des friandises avec mesure et procurer à votre furet suffisamment d’occasions de se dépenser sont encore les meilleurs moyens de lui éviter l’obésité et son cortège de désagréments !

Leave a Comment